ANTI-ÂGE ET LUMIÈRE

Des nouveaux outils de haute technologie utilisant le rayonnement électromagnétique, apportent aujourd’hui à l’anti-âge, à la médecine et à la beauté, des solutions thérapeutiques et préventives étonnantes.

Dr. LUC BENICHOU MD
Diplômé de la Faculté de Médecine de Paris 7

GYNECOLOGIE ET LUMIÈRE

La réparation génitale est devenue un objectif majeur en Gynécologie. Les propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes de la lumière en intra-vaginal, apportent aux femmes un soulagement et un confort inattendus.

Dr. LUC BENICHOU MD
Diplômé de la Faculté de Médecine de Paris 7

ORL ET LUMIÈRE

Tout proches du cerveau, au cœur de l’oreille interne, les organes neurosensoriels de l’équilibre et de l’audition sont marqués par le vieillissement. Ils bénéficient des effets thérapeutiques réparateurs des nouvelles sources de lumière.

Dr. LUC BENICHOU MD
Diplômé de la Faculté de Médecine de Paris 7

ARTICULATIONS ET LUMIÈRE

Arthrose, arthrites, traumatismes musculaires ont un dénominateur commun, la douleur. Le soulagement physiologique rapide apporté par la lumière se double d’une diminution importante de la consommation d’antalgiques.

Dr. LUC BENICHOU MD
Diplômé de la Faculté de Médecine de Paris 7

LA LUMIERE

La lumière se comporte, d’un côté, comme un phénomène « corpusculaire », elle est en effet composée de particules, les photons, qui se déplacent à la vitesse prodigieuse de 300.000 Km par seconde. De l’autre côté, elle se comporte comme un phénomène vibratoire, chaque photon vibrant à une fréquence plus ou moins élevée.

La lumière fait partie du rayonnement électromagnétique : 
Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Extraits du film de Jean-Yves Bilien
« PHOTOBIOLOGIE LUMINOTHÉRAPIE » BBB films

La lumière se confond ainsi avec l’immense domaine de rayonnement du spectre électromagnétique. Il part des fréquences les plus basses, de quelques cycles par secondes, venues du cosmos, puis s’étend, en passant par les micro-ondes, les infrarouges, les couleurs visibles, les ultra-violets puis les rayons X, jusqu’aux rayons gamma…
Il exprime les propriétés vibratoires et corpusculaires des photons.
Il représente, au cœur du réel, dans l’infiniment petit, l’énigme centrale qui a donné naissance à la physique quantique.

 

Mises en évidence dès 1967, les propriétés réparatrices de la lumière sur les tissus vivants, ont donné accès à un champ de plus en plus large d’applications thérapeutiques.
Cette étendue de possibilités est liée à la stimulation par la lumière d’un système énergétique propre à toutes les cellules. Elle s’exerce dans le spectre lumineux visible et dans celui de l’infrarouge. Elle s’exprime dorénavant à travers un concept reconnu par la communauté scientifique médicale internationale : La Photobiomodulation.

Au cœur de toutes les cellules, toute l’énergie nécessaire à la vie, est générée par un organe microscopique, la mitochondrie. C’est là que la lumière agit !

Étonnant !
Les mitochondries contiennent l’ADN maternel…
Cliquez ici pour en savoir plus

C’est au sein de cette usine métabolique que l’oxygène joue son rôle vital et que le glucose et les acide gras viennent apporter leur énergie au fonctionnement de tous les métabolismes.

Ce que l’on ignorait, c’est que la lumière, surtout dans le rouge et l’infrarouge, pouvait directement stimuler cette usine métabolique.

Chaque cellule contient de très nombreuses mitochondries semblables à celle-ci, photographiée au microscope électronique.

De toutes les couleurs visibles c’est le rouge et le proche infra-rouge qui pénètrent le plus profondément à travers la peau.

La fréquence à laquelle les Photons vibrent va de quelques cycles par seconde à un nombre colossal de cycles comportant une trentaine de chiffres (10 puissance 30…) Ce phénomène s’étend des fréquences venues de l’espace, à celles générées par les lignes à haute tension, par les ondes radios, par les micro-ondes, par les infrarouges et par la lumière visible qui s’étend du rouge au bleu en passant par les couleurs du spectre. Au delà, avec les ultra-violets, on entre dans le domaine des énergies dangereuses pour le vivant… Il s’étend jusqu’aux rayons X puis aux rayons gamma.

 

LE SOLEIL : Peu généreux en rayonnement.
   Rouge et Infrarouge.

Une grande partie du rayonnement bénéfique, Rouge et Infrarouge, venu du soleil est absorbé par l’atmosphère.
Les technologies de pointe des lasers et des LED permet aujourd’hui de faire bénéficier l’organisme de ce rayonnement précieux.

 

ATTENTION : Les effets biologiques de la lumière sont obtenus avec des sources lumineuses peu puissantes. Si l’on concentre la lumière émise par ces sources, celle ci peut brûler. De la même façon, la lumière du soleil concentrée par une loupe enflammera du papier.

 

Créé dans le cadre de l’Ecole de Médecine de Harvard et du Massachusetts General Hospital, le Wellman Center for Photomedicine, étudie et utilise aujourd’hui, les propriétés de la lumière dans le double but de faire avancer la recherche médicale et d’améliorer la santé des populations. Son travail multidisciplinaire a permis de mieux comprendre les effets de la lumière et de découvrir de nouvelles applications dans le domaine de la thérapeutique et du diagnostic.