Un bilan métabolique à la vitesse de la lumière

Au sein de chaque atome les électrons tournent autour du noyau sur des orbites spécifiques. Lorsqu’ils changent d’orbite en se rapprochant du noyau ils émettent de la lumière et c’est au contraire en absorbant de la lumière qu’ils s’éloignent du noyau.

Chaque élément et chaque molécule stimulée par une impulsion lumineuse monochromatique, émet un spectre lumineux spécifique.

Ce spectre, véritable signature identitaire expliquée par la physique quantique, a été mis en évidence par un Physicien Indien Sir Râman, Prix Nobel de Physique en 1930…

L’invention de Sir Râman a donnée naissance à la spectrophotométrie moderne. La miniaturisation technologique récente, a ouvert la porte à la création d’appareils de grande précision failement transportables.

En quelques secondes la poudre contenue dans ce sac de vinyle va être identifiée.

Le spectre Raman va permettre de différencier instantanément. 4 drogues se présentant sous la forme d’une poudre blanche, l’héroïne, la metamphétamine, la cocaïne base et l’acide…

Spectre Raman d’un médicament à base de Paracétamol.

Une application chez l'homme : OLIGOSCAN

Oligoscan est à l’heure actuelle le premier et seul spectrophotomètre permettant de faire chez l’homme, à travers la peau, en moins de deux minutes, un bilan complet des minéraux et des métaux lourds.

Essentiel lors d’une consultation anti-âge ce bilan oriente la prise en charge diététique, thérapeutique et environnementale des patients.

Ce bilan réalisé en quelques minutes chez une femme de 65 ans vivant en Guadeloupe, a mis en évidence une intoxication certainement chronique, dûe en grande partie à la consommation de fruits et légumes récoltés sur des terres polluées, mais également de poisson surgelés importés de Guyane où les chercheurs d’or déversent des grandes quantités de mercure dans l’eau de mer…